Ouvert aujourd'hui jusqu'à 17:00

819 587-4229
logo
529
< Retour aux services

Le remplacement des dents

Plusieurs options s’offrent aux patients qui souhaitent remplacer une ou plusieurs dents manquantes.   On peut choisir parmi des alternatives fixes ou amovibles.  Si on opte pour le fixe , on devra choisir des ponts conventionnels ou des implants, et quel type de prothèse sur implant.

Si on  choisit l’amovible,  ce pourrait être une prothèse coulée ou en acrylique, supportée par des implants, hybride, ou seulement sur les tissus.

Les alternatives pour remplacer les dents perdues.

La prothèse partielle fixe ou pont

Ce type de prothèse est fixé de façon permanente aux dents voisines à l’espace édenté à l’aide d’une armature rigide en métal ou zirconium recouverte de céramique ou porcelaine.  Il permet de remplacer une ou plusieurs dents.

Le pont papillon

Le pont papillon est soutenu par des ailerons  en métal ou en zirconium collés  à l’arrière des dents adjacentes à la dent absente.  Ce pont est possible pour un petit espace édenté.

La prothèse partielle amovible

Cette prothèse, aussi appelée « partiel », sert à remplacer une ou plusieurs dents manquantes.  Elle est constituée de dents artificielles insérées dans de l’acrylique sur une base métallique.  La rétention de cette prothèse est assurée par des crochets qui s’insèrent sur les dents naturelles voisines.

La prothèse complète amovible

La prothèse complète, ou « dentier », remplace la totalité des dents d’une mâchoire.  Elle recouvre la crête résiduelle de la gencive et, en plus, au maxillaire supérieur, la voûte du palais, ce qui permet une rétention par « succion ». À l’arcade inférieure, la prothèse recouvre une gencive mince en forme de « U » qui est entourée de plusieurs tissus mobiles : la langue, les joues et les lèvres. Ainsi, il est presque impossible d’avoir une succion pour assurer la rétention.  Il s’agit d’une solution de dernier recours.

Les implants dentaires

L’implant dentaire est une racine de dent artificielle faite de titane, qui est insérée dans la mâchoire et qui remplace en quelque sorte une racine de dent naturelle.  Selon le nombre d’implants employés, on peut y fixer une couronne, un pont ou une prothèse dentaire complète.

Une fois installé, l’implant se soude peu à peu à l’os, un processus appelé ostéo-intégration.  Le temps de guérison ou de repos requis entre la pose de l’implant et l’installation de la prothèse varie, entre autres, en fonction de la qualité de l’os, de la technique utilisée et du type de restauration prévu.

La pose d’implants constitue généralement une chirurgie mineure.  La majorité des patients ayant subi ce traitement décrivent la période postopératoire comme semblable à celle des extractions dentaires.

<