Fermé aujourd'hui

819 587-4229
logo
244
< Retour aux services

Prothèse partielle amovible

Aujourd’hui, le développement considérable des techniques chirurgicales et implantaires permet d’envisager la réhabilitation de nombreuses édentations par prothèses fixes.  Cependant les contre-indications médicales, anatomiques ou surtout économiques à la mise en place d’un système implantaire sont les indications même de la prothèse partielle amovible.

La prothèse partielle amovible ou «partiel» est un traitement global dont le but en soi est de remplacer les dents perdues pour restaurer l’esthétique, améliorer la mastication et préserver l’équilibre des dents restantes, de l’os, la muqueuse et l’articulation temporo-mandibulaire.

Étapes de conception de la prothèse amovible :  

D’abord un examen de la bouche permet d’évaluer l’état des dents restantes, des crêtes édentées, des muqueuses, de l’occlusion et des restaurations qui sont en bouche.  L’examen radiologique permet de mieux évaluer la qualité de l’os et le niveau d’os autour des dents.  On complétera l’évaluation par la prise d’empreintes pour créer des modèles d’étude.

Certains traitements préliminaires tels que reprise d’obturation, nettoyage et détartrage, réparation de carie, extraction, modification de la forme de certaines dents seront nécessaires avant la prise d’empreinte finale pour faire la confection du partiel en laboratoire.

S’en suivra quelques rendez-vous pour des essayages et ajustements.

Quels sont les différents types de prothèse partielle amovible :

Prothèse immédiate de transition :

C’est une prothèse temporaire que l’on place immédiatement en bouche au moment de l’extraction de vos dents sans devoir attendre la fin de la période de guérison.  Son but est de préserver l’esthétique vous assurant de ne jamais rester sans dent. Elle est fabriquée avec des matériaux plus économiques.  Cette prothèse de transition demandera des ajustements au fil de la guérison et devra être remplacée après quelques mois.

Prothèse partielle amovible coulée :

Il s’agit d’une prothèse dont la structure principale, le squelette, est une armature métallique mince et rigide dont la rétention est assurée par des crochets qui s’insèrent sur les dents de support.  Le métal employé est un alliage de cobalt, chrome et molybdène.  Elle prend appui principalement sur les dents et secondairement sur les tissus mous de la région édentée et du palais.

Les dents artificielles sont retenues sur l’armature de métal avec de l’acrylique rose.  L’avantage du métal est sa solidité importante pour un faible volume en bouche.  De plus, le métal étant conducteur, contrairement à l’acrylique, on perçoit mieux les sensations thermiques et gustatives.

Prothèse partielle avec base en acrylique :

Cette prothèse est complètement en acrylique rose et peut-être retenue aux dents par des crochets.  Cette prothèse recouvre complètement le palais et prend appui seulement sur les tissus mous.  Avec une prothèse en acrylique on perçoit beaucoup moins les sensations gustatives et thermiques.  Cette prothèse est plus volumineuse et moins confortable qu’un partiel coulé en métal mais beaucoup plus économique.  On peut cependant y ajouter des dents plus facilement.

Prothèse partielle amovible coulée avec attaches de précision :

Il s’agit d’une prothèse partielle coulée dans laquelle les éléments assurant la rétention sont cachés. La rétention ne sera pas assurée par des crochets, mais par des attaches de type mâle/femelle semblables  à des boutons pression qui seront cachées sous les dents de la prothèse.  Ce traitement nécessite cependant la confection de couronnes céramo-métalliques au niveau des dents de support.  Un des éléments de l’attache est soudé sur la couronne et la contre-partie de l’attache est fixée dans la prothèse sous les dents.

L’indication principale de ce type de partiel est l’esthétique car il n’y a pas de crochet apparent en zone esthétique.  Ces prothèses entraînent des coûts plus importants  à cause des couronnes et de la nécessité de remplacer périodiquement les attaches de rétention de la prothèse.

Prothèse partielle ou complète hybride :

Il s’agit d’une prothèse qui recouvre complètement les dents de support pour assurer sa rétention.  Cette technique implique que les dents de support aient reçu préalablement un traitement de canal et un pivot coulé sur lequel se fixe la partie femelle ou mâle de l’attache de rétention.  L’autre partie de l’attache est incluse dans la prothèse sous les dents.

Une prothèse hybride peut recouvrir des implants ou des dents naturelles. Il sera nécessaire de remplacer périodiquement les attaches de rétention de la prothèse.

<