Fermé aujourd'hui

819 587-4229
logo
303

La carie de la petite enfance

La carie de la petite enfance est une infection agressive qui touche les dents primaires.  Pouvant se manifester très tôt chez l’enfant, elle se propage rapidement et peut s’étendre à l’ensemble des dents.

Au stade précoce, les lésions carieuses passent souvent inaperçues car elles se présentent sous la forme de taches ou de lignes blanches près de la gencive, surtout du côté de la langue.  Habituellement, les parents découvrent que leur enfant a des caries seulement à un stade plus avancé lorsqu’il y a une cavité et un changement de coloration des dents (vers le brun ou noir).   Il arrive que la destruction soit si rapide que les parents pensent que les dents poussent ainsi.

Les causes

Les sucres présents dans l’alimentation et l’hygiène buccodentaire sont les facteurs clés. Le lait maternel, les préparations pour nourrissons, le lait de vache et les jus de fruits contiennent TOUS du sucre, sous différentes formes : lactose, glucose, fructose,.

Après chaque repas, même l’allaitement, des « débris » alimentaires restent collés sur les dents.  Si  les bactéries présentes dans la bouche ne sont pas éliminées par un brossage, elles transformeront les sucres de ces débris en acides qui attaqueront l’émail des dents en le déminéralisant.

Facteurs qui peuvent favoriser la carie chez un bébé

  • Lui offrir une sucette trempée dans un produit sucré, même naturel.
  • Lui donner des aliments sucrés tout au long de la journée.
  • L’allaiter sur demande la nuit, sans que ses dents aient été nettoyées avant le coucher.
  • Ne pas lui nettoyer les dents régulièrement.
  • La propagation des bactéries par la salive entre les membres de la famille et l’enfant, en prenant des bouchées de nourriture avec la cuillère de l’enfant ou encore en nettoyant la suce en la mettant dans sa propre bouche.
  • Le laisser dormir avec un biberon de lait, de jus ou de boisson sucrée.

Si vous donnez un biberon de lait, de préparation pour nourrissons ou de jus au moment du coucher, l’arrêt brusque risque d’être laborieux. Voici comment procéder : 

  • Diluez le lait du biberon graduellement avec de l’eau, et ce, jusqu’à ce que le contenu soit totalement remplacé par l’eau.
  • Si votre enfant le refuse, donnez-lui une sucette propre et sa doudou.
  • Si votre enfant pleure, n’abandonnez pas la nouvelle routine instaurée.
  • Consolez-le et recommencez.

Conseils pour les collations

  • Privilégiez des collations non collantes et non sucrées, telles que le fromage, les légumes et les fruits frais.
  • Diluez les jus concentrés avec de l’eau afin d’en réduire la quantité de sucre.
  • Assurez-vous de limiter la consommation de boissons sucrées à une par jour. La fréquence d’ingestion de ces produits est un facteur encore plus important à surveiller que leur teneur en sucre.  Évitez de siroter une boisson sucrée sur une longue période.
  • Les barres tendres, les fruits secs et les jus, même naturels, contiennent tous du sucre.
<